🔴 Cette crise sanitaire est aussi une crise écologique : il faut déclarer l’état de catastrophe naturelle !

Les enjeux écologiques de l’épidémie rendent son classement en catastrophe naturelle indispensable, surtout cela forcerait les compagnies d’assurance à indemniser les entreprises pour leurs pertes brutales d’exploitation.

Mais bizarrement le Gouvernement rechigne un peu à frapper à la porte des assureurs… ➡ Retrouvez ma question écrite sur le site de l’Assemblée : http://www2.assemblee-nationale.fr/deput…/fiche/OMC_PA719578

ProjetRIHO8bSMALL2

Une avancée majeure pour la Langue des Signes françaises !

Une avancée majeure pour la Langue des Signes françaises !

Depuis l’hiver dernier je suis au côtés des Sourds et de leur fédération , la FNSF, pour que la langue des signes française (LSF) soit enfin considérée et reconnue dans notre pays.

Parmi les revendications des Sourds, l’inscription de la LSF dans la constitution est sans doute l’objectif le plus ambitieux. En attendant que nous puissions ré-écrire ensemble la constitution pour une 6eme république je me suis attaché à faire reconnaître la nécessité de la présence de la LSF dans l’espace public , notamment pour permettre un accès à la citoyenneté. C’est ainsi que j’ai interpellé le gouvernement dans l’hémicycle, à l’occasion d’un Question Orale Sans débat (QOSD) le 28 mai 2019. Première question posée au parlement en LSF …

Cette interpellation est restée malheureusement sans effet. Au côté des sourds en colère et de la FNSF j’ai donc rédigé une proposition de loi afin qu’un premier pas soit fait : que les mairies soient en capacité d’accueillir dans leur langue les citoyens qui s’expriment en LSF. J’ai donc déposé cette proposition à l’occasion de la journée mondiale des Sourds, le 28 septembre 2019. Vous pouvez retrouver ce texte sur le site de l’assemblée nationale et la vidéo explicative interprétée en langue des signes sur ma chaine youtube.

Ce texte n’ayant aucune chance d’être étudié par la majorité parlementaire, j’ai donc proposé un amendement « LSF » lors de l’étude du projet de loi du gouvernement « engagement et proximité des élus ». Reprenant partiellement ma proposition de loi cette disposition vient d’être votée ce jeudi 19 décembre 2019. C’est donc avec une grande fierté et une grande responsabilité que je vais, avec le cabinet du ministre S.Lecornu (ministre chargé des Collectivités territoriales), contribuer à l’écriture du futur décret d’application.

Pour une transition écologique populaire !

🚗 J’étais, en ce début du mois d’avril, à l’Assemblée Nationale pour défendre un autre modèle de transports, en phase avec la planification écologique. En effet, une politique de transports doit répondre aux besoins de l’ensemble de la population et ce , dans tous les territoires urbains, périurbains et ruraux. Elle doit également correspondre à des critères écologiques afin de remédier à la pollution constante du transports de marchandises par exemple.

La transition écologique sera populaire ou ne sera pas !

Retrouvez mon intervention en intégralité ci-dessous ⬇️

Fin du monde, fin du mois : même combat !

➡️ J’interpellais le 20 février les ministres et député.e.s de la majorité quant à leur désengagement généralisé et honteux en matière de protection de l’environnement et de climat. Nous devons remettre en cause la politique engagée qui ne permet en aucun cas d’allier les luttes écologistes et la lutte contre la pauvreté.

🌍 Les jeunes partout en Europe ont, quand à eux, bien compris l’urgence de la situation et les mensonges qui se cachent derrière les beaux discours des pouvoirs en place : ils s’organisent désormais afin de faire entendre leur voix à travers des grèves pour le climat tous les vendredis !