Surmortalité des abeilles

Les abeilles meurent par centaines ; il est grand temps d’agir !

Cet hiver les exploitations apicoles ont enregistré une surmortalité de leurs abeilles. En cause, les nombreux pesticides répandus sur les cultures. Huit départements sur 12 en Nouvelle-Aquitaine sont particulièrement touchés. Certains apiculteurs ont perdu jusqu’à 80 % de leur cheptel d’abeilles.
C’est une catastrophe écologique et économique ! Sans abeilles, pas de pollinisation donc pas de développement de la biodiversité, de cultures agricoles et de miel. Il devient très difficile pour les apiculteurs de vivre de leur métier. Un certain nombre d’exploitations apicoles voient leur pérennité remise en cause.
Face à l’urgence, le Gouvernement tarde à réagir… Il est pourtant indispensable de mettre en place un plan de sauvegarde des exploitations apicoles sinistrées. Par ailleurs, il faut assainir l’environnement des néonicotinoïdes et autres pesticides. Il en va de la sauvegarde des espèces mais aussi de l’environnement et de notre santé.

Il est urgent de se mobiliser pour protéger ces sentinelles de l’environnement !

Vous trouvez ici, la question écrite que j’ai adressé au Gouvernement.