Notre priorité absolue c’est de faire appliquer le droit au logement !

En plein débat sur les expulsions de squat, j’ai rappelé que 2000 personnes dorment dehors toute l’année dans les rues de Bordeaux alors qu’on recense 20 000 logements vides dans la Métropole. Il est d’abord urgent de faire appliquer le droit au logement plutôt que de faciliter les expulsions.