La réforme de l’assurance chômage condamne les assistantes maternelles à la précarité !

J’ai demandé à la Ministre du travail de renoncer à réviser le mode de calcul de l’allocation retour à l’emploi qui impactera fortement ces professionnelles dont le mode de garde est choisit à plus de 80% par les parents.

Les assistantes maternelles subissent déjà au quotidien la précarité et la flexibilité, elles doivent cumuler les contrats pour obtenir un revenu décent, encore une fois sous prétexte de faire des économies le Gouvernement tape sur les plus pauvres.

#giletsroses