Déclaration du député Loïc Prud’homme

Bonsoir à toutes et tous,
Mes premiers mots sont pour les nombreux militants et militantes qui ont oeuvré à la réussite
de notre défi et qui ont permis ce soir mon élection. Merci à vous, merci aux groupes
d’appuis de Bordeaux St Jean, de Bègles, Talence et Villenave d’Ornon. Merci aussi aux
ami-e-s insoumis des autres circonscriptions de la Gironde pour leur formidable coup de
pouce sur cette dernière semaine. C’est grâce à votre mobilisation, à vous tous, que les
nombreuses actions que nous avons menées ces dernières semaines ont pu emporter le franc
succès que vous savez.
A cet instant je tiens à rendre hommage aux campagnes du 1er tour de Naïma Charaï,
Isabelle Taris et Olivier Cazaux. Je souhaite souligner qu’avec leurs appels clairs et sincères
à rallier ma candidature, ainsi que ceux de Noël Mamère (le député sortant), Clément
Rossignol-Puech (son adjoint à la mairie) et Jean-Jacques PARIS (conseiller départemental
honoraire) ils ont participé à ce que ce soir, ce soient les valeurs humanistes, écologistes et
solidaires qui représentent cette circonscription à l’Assemblée Nationale.
Je remercie les électeurs et électrices qui, en m’apportant leurs suffrages, permettent à la
3ème circonscription de Gironde de rester dans le camp des progressistes. Ces hommes et
ces femmes m’ont fait l’honneur de les représenter et leurs attentes à mon égard sont fortes.
Pour autant les chiffres de la participation à ce suffrage obligent à une grande modestie.
Comment se réjouir de voir un telle proportion de nos concitoyens se détourner des urnes ?!
Il est bien évident que cette défiance illustre l’état de mort clinique de notre 5 ème
république, et le gouvernement ne pourra pas rester aveugle devant ce constat.
En attendant la 6ème république que nous appelons de nos voeux, je serai à l’Assemblée
Nationale le porteur de nos convictions, opposant farouche à l’ubérisation de notre société
programmée par le gouvernement Macron.
Je serai un opposant résolu aux mesures de destruction du code du travail et de précarisation
généralisée de nos vies au profit d’une oligarchie insatiable !
Je m’opposerai aux lois de dérégulation économique, lois du plus fort, préjudiciables à notre
société, aux salariés, aux chômeurs, aux retraités, aux artisans et aux entrepreneurs des TPE
et PME. Elles sont également mortifères pour l’écosystème terrestre dans son ensemble.
Nous n’avons qu’une seule Terre, et le libéralisme économique n’est pas compatible avec
cette simple réalité. Les effets d’annonce des accords de Paris lors de la Cop21 ne suffisent
pas. Nous ne nous laissons pas abuser par la communication markettée du Président
Macron : Nicolas Hulot n’est qu’une prise pré-électorale de circonstance pour persuader les
Français de signer un blanc-seing écologique à ce gouvernement. Je suis très heureux que
sur la 3ème circonscription de Gironde, les électeurs aient démasqué cette supercherie.
Pour défendre l’intérêt général je serai force de proposition pour mettre en place toutes les
mesures qui nous permettront d’inscrire la règle verte dans l’action publique, conformément
à notre engagement de notre programme l’Avenir en Commun. Cette règle verte est simple :
ne pas prendre à la nature plus qu’elle ne peut reconstituer. Cette règle est la colonne
vertébrale de notre projet de société, elle sera le guide de mes décisions à l’Assemblé
Nationale.
Parce que la liberté est le premier terme de notre triptyque républicain, parce que mon
engagement syndical et associatif me rendent particulièrement intransigeant sur la liberté
d’expression et de manifestation de ses opinions, parce que ce n’est pas en attisant les peurs
que l’on construit la Paix, ma voix pèsera également pour empêcher la banalisation de l’État
d’urgence et son inscription dans la constitution.
Encore merci à toutes celles et ceux qui m’ont accordé leur confiance : je serai leur voix à
l’Assemblée Nationale avec le groupe parlementaire de la France Insoumise. Je défendrai de
mon mieux leurs intérêts tant au plan national que local.
Je mettrai toute mon énergie pour parvenir au maintien d’un pôle de santé publique sur le
site de l’Hopital R.Picqué. Contrairement à ce qu’affirmait à tort mon adversaire, rien n’est
joué sur ce dossier : le foncier du site militaire n’est pas vendu, et de nombreux écueils à la
fusion avec la MSP Bagatelle se font jour. Une votation citoyenne est en projet, afin que les
180 000 habitants concernés fassent entendre leur voix. Soyez de ce combat, ensemble nous
pouvons beaucoup !
Je serais également aux côtés des cheminots de la plateforme de tri d’Hourcade qui
défendent pour nous un outil formidable de transition écologique, avec le frêt ferroviaire. Ce
mode de transport de marchandise est le plus économe en énergie et en émission de CO2. Il
a été mis a mal par les politiques ultra libérales qui prônent le dumping social comme
modèle de flexibilité absolue.
Vous le savez, le combat pour la justice sociale ne doit laisser aucun répit à ce
gouvernement qui nous prévoit un sort funeste. Ils ont l’argent, nous avons les gens ! : je
vous appelle d’ores et déjà à rejoindre le front social qui manifestera demain, lundi, à 18h30
place de la Victoire et à travers toute la France. J’y serai.
Enfin et pour conclure, je compte sur votre exigence continue pour faire de moi le député
que nous souhaitons tous : engagé, sincère, transparent sur l’utilisation de l’argent public et
utile au plus grand nombre.
Vive la liberté, l’égalité et la fraternité.

Loïc Prud’homme