Plan biodiversité : derrière l’écran de fumée le soutien à des projets écocides

Décryptage des annonces du plan biodiversité présenté par Nicolas Hulot cette semaine. Sans surprise, beaucoup de mesurettes sans financement et surtout des contradictions en nombre :

➡️ Le projet mine d’or en pleine forêt amazonienne soutenu par l’Etat
➡️ Le feu vert de Hulot pour la bioraffinerie de la Mède
➡️ Le projet commercial Europacity sur 280 hectares de terres agricoles
➡️ Le Grand Contournement Ouest de Strasbourg

Le projet de loi Agriculture est une coquille vide au service des lobbies et des industriels

8 jours et 8 nuits de discussions dans l’hémicycle où nous avons multiplié les propositions pour une Agriculture au service des paysans, des consommateurs et de l’environnement.

Qu’il s’agisse de permettre un revenu décent aux agriculteurs, de lutter contre les fermes usines et les pesticides ou de défendre le bien être animal et l’information au consommateurs, les lobbies de l’Agroalimentaire et de l’Agriculture industrielle, par la voix de leur porte-parole Stéphane Travert, ont rejeté en masse tous ces amendements de bon sens.

Retrouvez ici ma prise de parole à la tribune lors de la discussion générale du texte

Et toutes mes interventions pendant les débats sur ma chaîne Youtube.

 

Retour sur la manif de riches

Très belle manif de riches organisée à Bordeaux ce samedi 4 mai pour la fête à Macron.

 

Belle pancarte détournant un célèbre slogan de manif. Crédit photo : la clé des ondes

 

 

Ode au CAC 40 devant la société générale Cours de l’intendance. Crédit photo: la clé des Ondes

 

 

 

 

 

 

 

 

Des riches venu-e-s de toutes la Gironde

Environ 600 “riches” de toute la Gironde ont défilé en scandant des slogans à la gloire du CAC 40 et contre la redistribution des richesses.

J’étais dans cette manif atypique, pleine d’humour et de second degré.

Merci encore au comité d’organisation pour cette belle performance.

 

 

 

La bataille du rail commence à l’Assemblée !

J’ai porté la position du groupe LFI à l’Assemblée pour la bataille du rail lors des discussions sur le projet de loi du gouvernement, destructeur pour les transports ferroviaires, ses agents, les usagers et l’environnement.

“Quand on achète un billet de train, ce n’est pas pour rémunérer un actionnaire !”

“La SNCF est malade de la concurrence qu’elle a elle-même organisée et d’un État qui l’a abandonnée. “

Le rail doit rester un service public pivot de l’égalité des territoires et de la transition écologique !

Retrouvez mon intervention en commission lors de l’audition de Guillaume Pépy