Bordeaux : la mobilisation des livreurs Deliveroo continue – Sud Ouest

Publié le 31/07/2017 à 14h37 par Xavier Sota
Retrouvez cet article à ce lien

Les coursiers attendent la venue d’un responsable national pour évoquer la baisse drastique des rémunérations. Le bras de fer continue

ne quarantaine de coursiers de l’enseigne Deliveroo poursuivent le bras de fer avec leur direction. Suite à une rendez vous avec leur direction locale, ils ont entrepris un tour des restaurateurs pour alerter sur leur situation. Une partie des 1000 « entrepreneurs » en contrat avec Deliveroo à Bordeaux verront les termes de leur contrat sensiblement revus à la baisse.

Les plus anciens livreurs sont actuellement payés 7,50 € de l’heure à quoi il faut ajouter une prime de course oscillant entre deux et quatre euros. Le projet de Deliveroo est de faire passer la course à 5 euros. Ceux qui ne souscrivent pas sont invités à passer leur chemin : « L’objectif, c’est que tout le monde puisse garder un contrat. Dans cette négociation, nous demandons un dédommagement de 50 000 euros par personne sur cinq ans, l’équivalent du manque à gagner. Le problème, c’est que nous n’avons pas d’interlocuteur pour le moment ».

Une réunion ce mardi

L’antenne locale de Deliveroo ne pouvant s’engager, les manifestants attendent la venue d’un responsable national. Une réunion devrait avoir lieu ce mardi à Bordeaux.

Loïc Prud’homme, député France Insoumise de la troisième circonscription, est venu apporter son soutien aux livreurs : « C’est l’illustration de ce que va donner la loi travail avec un code du travail par entreprise. Cette économie 2.0 n’a rien de collaboratif, le rapport de force est en faveur du patron ; il y a aura toujours des gens qui accepteront de travailler pour moins. c’est le modèle de la terre brûlée. C’est l’illustration de la dérégulation. L’idée est d’aller vers des alternatives à ce système. »