Assemblée nationale

Plan cancer : des trous dans la raquette !

Par Loïc Prud'homme 04 février 2021
Image de l'article

Le Plan cancer pour la décennie 2020 vient d'être dévoilé par le président Emmanuel Macron et il se développe en 3 points: prévention, limiter les séquelles de la maladie et intensifier la lutte contre les formes de cancers aujourd'hui trop souvent incurables.

Fort bien.C'est pour moi l'occasion de pointer ce qu'il manque dans la politique de ce gouvernement pour lutter contre le cancer, et ce n'est pas anecdotique...

La Prévention

En mettant l'accent sur le tabac et la surconsommation d'alcool, Macron cible des cancers très nombreux et très meurtriers. Mais surtout il cible les cancers liés aux comportements individuels.

Pourtant, tous les cancers (loin de là!) ne sont pas dus aux comportement individuels, et ce que l'on attend d'un chef de l’État c'est aussi qu'il protège la population des cancérogènes auxquelles elle est exposée, parfois-même sans le savoir .

Je veux parler ici de l'exposition des Français et Françaises aux pesticides, via leur présence dans l'air et dans l'eau.

J'avais à ce titre déposé une proposition de loi en juin 2018 pour interdire les pesticides CMR (Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques) et PE (Perturbateurs endocriniens) dans une zone tampon de 200 mètres autour des lieux de vie, et proposé ces dispositions dans [des amendements dans la loi pour l'équilibre commerciale des secteurs agricoles et alimentaire] (https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/1175/AN/675), courant 2018 qui ont bien entendu été rejetés par la majorité En Marche de l'Assemblée nationale.

La recherche des cancérogènes

Autre dossier sur les pesticides, l'étude de la cancérogénicité du glyphosate pour l'humain, sur lequel on attend toujours que le gouvernement réagisse face [au fiasco de l'Anses] (https://loicprudhomme.fr/article/glyphosate--les-embrouilles-continuent-) et mandate un autre organisme, pourquoi pas l'Inca, pour faire les études [comme je le lui ai demandé il y a deux semaines] (https://loicprudhomme.fr/article/lanses-le-glyphosate-et-les-embrouilles--episode-3)

Le recensement national des cancers

Saviez-vous qu'en France on est actuellement incapable de dire combien de personne sont atteintes d'un cancer pour une année donnée? Les chiffres dont nous disposons ne sont que des interpolations. Mais surtout, sans chiffres précis, impossible de trouver des lieux de concentration de cas, et donc des sources environnementales probable. J'ai alerté le ministre de la santé sur ce gros problème en lui demandant de créer un registre national des cancers. La réponse du gouvernement sur ce sujet, via Madame Bourguignon ministre en charge du handicap est qu'ils n'ont vraiment pas l'air de s'en préoccuper ... C'est sur, pour faire baisser la fièvre, autant casser le thermomètre...

Loïc Prud'homme est député France Insoumise de la Gironde pour les communes de Bègles, Bordeaux Sud, Talence et Villenave-d'Ornon. Résolument engagé en faveur de la règle verte et de la transition écologique de notre société il siège à l'Assemblée nationale au sein de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. Retrouvez sur ce site internet son travail dans l'hémicycle et en circonscription en faveur des services publics, de l'emploi local, de la justice sociale et de la transition écologique.

© Copyright 2021 Loïc Prud'homme. Tous droits réservés.

Ce site utilise des cookies afin de vous proposer une meilleure expérience utilisateur.

Vous pouvez les ACCEPTER ou les REFUSER

Découvrez à quoi nous servent les cookies en consultant les Conditions générales d'utilisation

undefined