Près de chez vous

Ne laissons pas les néonicotinoïdes revenir dans nos champs

Par Loïc Prud'homme 31 août 2020
Image de l'article

Officiellement interdits depuis le 1er septembre 2018, les néonicotinoïdes vont à nouveau tuer les abeilles en toute impunité grâce au gouvernement ! Et aussi pourrir notre environnement et nos réserves en eau, au passage.

"Des doses très faibles suffisent pour agir sur le système nerveux central des abeilles et perturber leur sens de l’orientation ou leur capacité de reproduction. Les néonicotinoïdes sont par ailleurs persistants : seuls 1,6 % à 20 % de la matière active est réellement absorbée par la plante, et plus de 80 % contaminent les sols, les cours d’eau et les nappes phréatiques." (https://www.bastamag.net/Insecticides-tueurs-abeilles-neonicotinoides-pesticides-derogation-denormandie-pompili-lobby-fnsea-betterave-biodiversite)

En août, Julien Denormandie, le Ministre de l’agriculture annonçait que les betteraviers pourraient réutiliser ces pesticides dès 2021. Aujourd’hui, il annonce à la radio qu’une loi sera présentée au conseil des ministres ce jeudi pour autoriser tous les néonicotinoïdes sur toutes les semences enrobées, et pas seulement les betteraves comme annoncé de façon tronquée !

Il se permet même un trait d’humour (noir) sur les abeilles qui auraient perdu le sens de l’orientation :

"La betterave ne fait pas de fleurs, car récoltée avant (...) Sauf si vous êtes une abeille aveugle, paumée et sans sens de l'orientation vous ne vous retrouvez pas dans un champs de betteraves - @J_Denormandie min. de l'Agriculture et de l'Alimentation".

A ce niveau de cynisme et d'incompétence c'est un champion ! En 20 ans la production de miel a été divisée par trois. Les apiculteurs tirent la sonnette d’alarme : les semences traitées tuent les abeilles via la dispersion de poussière pleine de pesticides des champs et les fleurs des talus voisins. Si cette nouvelle loi passe, il sera peut-être temps de déposer plainte pour mise en danger de la vie d’autrui, comme certaines associations commencent à le proposer. En attendant, j’appelle toutes les personnes qui veulent revoir des coquelicots et qui espère mieux pour l’avenir qu’une pollinisation sous serre par des drones-abeilles à participer à la votation sur les néonicotinoïdes d’Agir pour l’environnement et signer la pétition Génération Futures

Loïc Prud'homme est député France Insoumise de la Gironde pour les communes de Bègles, Bordeaux Sud, Talence et Villenave-d'Ornon. Résolument engagé en faveur de la règle verte et de la transition écologique de notre société il siège à l'Assemblée nationale au sein de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. Retrouvez sur ce site internet son travail dans l'hémicycle et en circonscription en faveur des services publics, de l'emploi local, de la justice sociale et de la transition écologique.

© Copyright 2020 Loïc Prud'homme. Tous droits réservés.

Ce site utilise des cookies afin de vous proposer une meilleure expérience utilisateur.

Vous pouvez les ACCEPTER ou les REFUSER

Découvrez à quoi nous servent les cookies en consultant les Conditions générales d'utilisation

undefined