Près de chez vous

Lettre à la Ministre des Armées - Avenir de l'hôpital Robert Picqué

Par Loïc Prud'homme 17 avril 2021
Image de l'article

Lettre à Mme Parly, Ministre des Armées

Voir le PDF

Objet : Avenir de l'hôpital Robert Picqué

Villenave d'Ornon, le 13 avril 2021

Madame la Ministre,

Je me fais, par ce nouveau courrier, le relais des demandes de tout un territoire quant à l'avenir de l'hôpital militaire Robert Picqué à Villenave-d'Ornon.

Le ministère des Armées a, en effet, décidé que cet établissement disparaîtrait prochainement dans une fusion avec la clinique voisine de Bagatelle, perdant au passage une partie de son personnel, de ses spécialités médicales et des hectares d'espace. Je me bats depuis des années aux côtés des associations, riverains et patients pour que cet hôpital militaire reste ouvert sur son site actuel et conserve ses spécialités et compétences médicales au service des populations.

Malheureusement, la pandémie mondiale qui nous touche depuis plus d'un an nous donne raison : l'hôpital Robert Picqué a joué un rôle majeur au printemps 2020 dans l'accueil des patients atteints du Covid-19. Il a pris en charge des dizaines de patients en provenance de tout le territoire national, passant en urgence de 10 à 15 lits de réanimation, afin de soulager les hôpitaux publics saturés pendant la première vague du printemps 2020. Cet hôpital possède, en effet, toutes les habilitations pour faire face à une pandémie.

Depuis le début du mois mars 2021, l'hôpital Robert Picqué accueille aussi un centre de vaccination pour accélérer la campagne sur le territoire Girondin, le Gouvernement ayant opportunément choisi de s'appuyer depuis le 6 avril sur sept hôpitaux militaires transformés en vaccinodromes.

L'hôpital Robert Picqué permet un accès aux soins rapide et efficace sur un bassin de vie de 200 000 personnes. Il a montré sa réactivité et son efficacité pendant la crise, il ne peut être réduit à un vaccinodrome éphémère.

Madame la Ministre, tirant les leçons de la crise sanitaire à l'issue du premier confinement, vous annonciez un moratoire sur tous les projets de fusion d'hôpitaux militaires. Pourtant, ici, le projet BAHIA se poursuit à marche forcée malgré un large rejet des riverains et de la population qui veulent que l'hôpital Robert Picqué poursuive sa vocation sanitaire.

C'est pourquoi je vous demande, Madame la Ministre, de donner une suite favorable aux propositions que je vous ai adressé il y a un peu plus d'un an pour donner un avenir à l'hôpital Robert Picqué sur son site.

Restant à votre disposition pour toute information complémentaire, je vous prie de recevoir, Madame la Ministre, mes sincères salutations.

Loïc Prud’homme Député de la Gironde

Loïc Prud'homme est député France Insoumise de la Gironde pour les communes de Bègles, Bordeaux Sud, Talence et Villenave-d'Ornon. Résolument engagé en faveur de la règle verte et de la transition écologique de notre société il siège à l'Assemblée nationale au sein de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire. Retrouvez sur ce site internet son travail dans l'hémicycle et en circonscription en faveur des services publics, de l'emploi local, de la justice sociale et de la transition écologique.

© Copyright 2021 Loïc Prud'homme. Tous droits réservés.

Ce site utilise des cookies afin de vous proposer une meilleure expérience utilisateur.

Vous pouvez les ACCEPTER ou les REFUSER

Découvrez à quoi nous servent les cookies en consultant les Conditions générales d'utilisation

undefined